Les inconvénients du froid

Actualité

  1. Chez le sujet en bonne santé, et d’une manière générale apparaissent
  • frissons comme première manifestation, puis un engourdissement musculaire et articulaire. avec apparition d’engelures  des pieds et des mains qui sont comme des brulures et peuvent conduire à des séquelles, la plus extrême étant l’amputation d’un doigt, d’un membre …etc

Puis si le froid augmente, apparaît lhypothermie ( baisse de la température du corps) qui dans les cas extrêmes  comme  en altitude peut conduire au coma et à la mort si la température du corps descend en dessous de 25°, tout cela sans s’en rendre compte puisqu’au fur et à mesure que la température baisse ,il y a perte de lucidité et endormissement.
De façon plus fréquente et plus banale , la baisse des températures l’hiver, favorise les affections rhino pharyngées, les bronchites et plus sérieusement la grippe.

2) Chez les sujets présentant une  certaine fragilité.

  • Chez les personnes âgées ou les nouveaux nés :

Leur fragilité provient d’une mauvaise capacité à gérer les changements brutaux de température( cela est vrai aussi pour le chaud)

  • Chez les sujets présentant une pathologie cardio vasculaire :

Le froid entraine une contraction des vaisseaux, diminue l’apport en sang (risque d’infarctus ) on note aussi de la tachycardie et une augmentation de la tension artérielle.

  •    Chez les sujets ayant un affectio pulmonaire :

Le froid occasionne  une réduction du calibre des bronches et avec la diminution d’apport d’oxygène par la contraction des vaisseaux- l’insuffisance respiratoire s’aggrave._  

  •  Chez les diabétiques et les porteurs d’une affection thyroïdienne :

 Les constantes de la glycémie pour les uns et des hormones thyroïdiennes pour les autres ; peuvent se modifier, penser à avoir de quoi les corriger.

  • Chez les sujets atteints d’ne affection neurologique :

Toute leur symptomatologie s’accroît, l ‘impotence, la mobilité ,les troubles de l’équilibre etc

  • Chez les personnes à mobilité réduite :

 Leur mobilité réduite les empêche de se mouvoir pour se réchauffer par l’augmentation de l’activité musculaire

 3)  Comment lutter contre le froid – Précautions

  • Plus vous êtes fragiles , malades ou âgés ,plus vous serez attentifs à bien vous protéger  et à prévoir les impondérables
  • Bien se couvrir et protéger les parties du corps les plus exposées ( mains ,pieds, visage ,crane )
  • Multipliez les couches de vêtements sur le corps ( l’air entre les vêtements est protecteur)-pensez à un vêtement contre le vent.
  • Activez vous en marchant, créer de l’énergie qui réchauffe les muscles.
  • Si vous prenez la voiture pour un long trajet, pensez au risque d’immobilisation, ayez vos médicaments ,prenez un véhicule en bon état , pensez aux chaines, emporter de quoi vous restaurer et boire… etc                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     

Dr PAOLINO Michel

Besoin d'un conseil médical ?