Le névrite vestibulaire

Médecine Générale

Préambule 

C’est le vertige périphérique le plus violent, il n’est pas rare de retrouver des patients en réanimation. Certains patients disent « que leur dernière heure est arrivée »

 Causes 

C’est une sidération brutale du nerf vestibulaire qui est du soit le plus souvent à une atteinte virale, mais aussi possibilité d’atteinte toxique et vasculaire

 Les symptômes 

Ce sont des vertiges giratoires d’une extrême violence qui peuvent faire penser à un AVC, ils s’accompagnent de nausées, de vomissements incoercibles, parfois de diarrhées.L’angoisse est toujours présente, devant l’intensité des signes. Il n’y a pas de signes auditifs, parfois quelques céphalées.. La crise va durer 24 à 48 Heures si l’on ne fait rien et sera atténuée par le traitement.

 Le bilan 

L’examen vestibulaire montre une Aréflexie vestibulaire unilatérale ; l’IRM est normale, l’audition est normale.

Le traitement de la crise 

Corticothérapie massive 1mg/kg en IV, pendant 8 jours ,
Des anti vertigineux IV pendant 8jours aussi.
Des anti émétiques à la demande.

 Le traitement de fond 

Essentiellement la rééducation vestibulaire à raison de deux à trois séances par semaine selon la tolérance, pendant 3 mois en décréscendo

 L’évolution 

Deux cas de figure ( contrôler à 6 mois après l’accès)

Le vestibule redevient fonctionnel, si la rééducation a été bien conduite, il n’y a pas de séquelles.

Le vestibule demeure parétique ,on conserve quelques troubles de l’équilibre à la fatigue, au stress ,à l’agitation autour de soi.

Attention de ne pas confondre la névrite vestibulaire

  • Avec la maladie de Ménière (il y a une perte auditive unilatérale et des acouphènes et la parésie vestibulaire est moins marquée)
  • Avec un infarctus cérébelleux ( il y a des signes neurologiques mêmes discrets associés)
  • Avec un équivalent migraineux( il n’y a pas de parésie vestibulaire)

Dr PAOLINO Michel

              

Besoin d'un conseil médical ?