Est-il vrai que l’intolérance au gluten est assez fréquente?

Nutrition / Obésité

L’intolérance au gluten, encore appelée maladie cœliaque par les médecins, est une maladie assez fréquente, qui peut débuter soit dans l’enfance soit à l’âge adulte, même après 60 ans. Ce n’est pas une allergie au gluten. De nombreuses personnes ont une intolérance au gluten et la majorité d’entre elles n’en souffrent pas ou très peu. L’intolérance au gluten a plein de visages : par exemple elle peut entraîner des aphtes à répétition, de fréquentes douleurs du ventre, des douleurs des articulations ou des os peu solides (fuite du calcium des os ou ostéoporose) avec des fractures, mais aussi des crampes ou une perte de cheveux, un manque de globules rouges. La maladie peut aussi entraîner des migraines, des crises d’épilepsie. Les femmes peuvent ne pas avoir leurs règles ou faire plusieurs fausses couches. Ceci ne veut pas dire que, si vous perdez vos cheveux ou si vous avez fait une fausse couche, vous avez une intolérance au gluten. Quand la maladie est sévère ce qui est aujourd’hui assez rare, les personnes atteintes ont la diarrhée, maigrissent car ils sont dénutris, ont mal au ventre et sont fatigués. L’enfant atteint par l’intolérance peut ne pas grandir et être maigre, sa puberté être en retard, il peut avoir mal dans les articulations et avoir de vilaines dents, se sentir fatigué, être très constipé.
Devant autant de visages de la maladie, le médecin est souvent désorienté et n’y pense pas, il ne peut pas tout savoir !  Pour savoir si tous ces troubles sont dus à une intolérance au gluten, il faut faire une prise de sang.
Le régime sans gluten (qui est contraignant) est le seul traitement, grâce au régime les troubles disparaissent assez rapidement, en moins de 3 mois. Le régime est à suivre toute la vie.
Conseil : ne restez pas seul avec votre intolérance au gluten, rejoignez une association de patients qui vous aidera. Voici l’adresse de l’association des intolérants au gluten : http://www.afdiag.fr/intolerance-au-gluten/

Ne commencez pas un régime sans gluten dans votre coin, au cas où.

Beaucoup ressentent des troubles qui ressemblent à l’intolérance au gluten, ils commencent un régime sans gluten et se sentent mieux alors qu’ils ne sont pas intolérants au gluten, mais ils sont sensibles au gluten. Les médecins ne savent pas pourquoi ces personnes vont mieux sans gluten, mais le principal est qu’elles aillent mieux. Pour les personnes sensibles au gluten, le régime sans gluten est souvent moins strict que pour les intolérants vrais.

Dr CUZIN Emmanuel
Votre santé en jeux

 

 

Besoin d'un conseil médical ?